Lancement de la version 2.0 de Music Park (diffusion de musique)

--:-- / --:--

     Music Park est heureux d'annoncer l'édition de la version 2.0 (beta) de son site de diffusion de musique pour artiste indépendant et autonome à l'adresse musicpark.biz ou music-park.org (deux adresses, un même site), (pour cela nous avons changer d'hébergeur et de technologie).

     Les artistes peuvent désormais gérer eux-mêmes leur page par une interface utilisateur où ils peuvent trouver la possibilité d'éditer un blog, de créer des pages de présentation de leur projet, de leurs albums ou même d'une unique piste audio, d'annoncer leurs concerts ou leurs actualités sur des pages réservées à cet effet avec la possibilité d'y insérer photos ou documents ou encore d'indiquer le lieu de leurs concerts avec un plan google, de partager des photos sur des pages dédiées, d'utiliser le calendrier général des événements, d'éditer une page de profil à des fins professionnelles et de créer un page de demande de dons avec un bouton paypal.

    Pour les utilisateurs, le téléchargement des œuvres est désormais accessible sans nécessité de connexion, les utilisateurs intéressés par le réseau de diffusion peuvent adhérer au réseau de manière plus rapide, et la création d'une catégorie d' « utilisateur pro » permet une mise en relation entre artistes et professionnelles du spectacle en donnant accès à ces utilisateurs à des données (téléphone, adresse, fiche technique, contrat, etc) d'ordre professionnel.

     Music Park annonce d'or et déjà la future mise en ligne d'un réseau social dédié mais ouvert à tout le monde et à toute sorte d'échange et de partage qui sera domicilié à l'adresse music-park.fr.

     Dans les futurs développements du site de diffusion, il est prévue la diffusion des musiques des artistes présents sur le site par une webradio avec accès vidéo, qui permettra aussi la diffusion d'émission, interview, concert, festival, etc, enregistrés ou en direct. Il est aussi prévue le passage en multilingue du site qui inaugurera la version 3.0. Et il est aussi prévue l'édition d'une nouvelle licence (réalisation prochaine) qui se déclinera en plusieurs types pour permettre aux artistes de choisir différentes autorisations pour les utilisateurs généraux, mais l'approche sera différente des licences Creative Common .

     Une assistance pour la création de site personnel et indépendant pour chaque artiste présent sur music-park.org (ou musicpark.biz), qui le désire, sera mis en place.

     Différentes actions et évolutions sont encore en cours d'évaluations et seront annoncées au cours de l'année, comme un projet de festival ou bien encore une fédération des artistes indépendants pour faire face à des institutions comme la SACEM et autres CNV, ADAMI, etc...

 

Music Park

 

     Le mot du président

 

     Après une première approche dans la diffusion de musique pour des artistes qui font le choix de ne pas jouer ce jeu de dupe dans le monde merveilleux du spectacle, et de ne pas laisser leur destins à d'autres, le projet Music Park créé par des artistes pour des artistes, se donne un nouvel élan. Les choix proposés par ce projet c'est non seulement l'indépendance, l'autonomie et l'affranchissement des intermédiaires que sont ceux du vieux système, producteurs, éditeurs, distributeurs, société de perception et de répartition des droits, médias dominants, ou des nouveaux systèmes de plate-formes de streaming géantes et dominantes, c'est aussi le refus de se perdre dans l'hypocrisie qui règne de plus en plus dans la société en général et en l'occurrence dans le milieu artistique. Cela a un coup, le coup de se prendre en mains à tout les niveaux de la réalisation d'un projet musical, auto-production, auto-édition, auto-diffusion, etc...., mais cela apporte aussi des satisfactions, celle de ne pas attendre, ou ne pas compter sur la « bonne volonté » de gens qui n'ont pas forcément l'âme d'un humaniste et qui sont surtout là pour tirer profit de la capacité créatrice d'un artiste, pouvant très vite oublié celui-ci lorsque l' artiste n'a pas encore ou plus le plébiscite du public, (qu'aurait fait Claude Nougaro lorsqu'il s'est fait jeter de sa boîte de production (Barclay) et qu'à la suite il a sortie NougaYork si cela s'était produit en 2015, aurait-il lancer son album sur le net en complète indépendance?).

     Music Park se veut solidaire, un mot galvaudé, mais ce mot signifie bien quelque chose, qui, dans cette société de plus en plus individualiste provocant de plus en plus de fourberies, mérite qu'ont lui redonne ses lettres de noblesse. Non pas dans des grands discours, mais par l'action, et Music Park essaie de faire sa part de travail pour un tel combat. Il eut sans doute été plus simple d'organiser un réseau solidaire d'ouvriers tant l'artiste dont l'esprit se pré-formate sous les injonctions des vieilles habitudes du système à ne lui faire regarder que son nombril, ne regarde que la seule envie de trouver celui qui lui apportera gloire et argent. Pourtant, sait il, l'artiste, combien sont tombés sur le chemin des dames de l'égotisme, combien ont finalement regretté de ne pas avoir prêté attention aux chemins qu'ils empruntaient ? La conscience est un effort, une lutte, mais aussi une nécessité si celui-ci veut trouver la voie de l'épanouissement, celui du partage de ses envies créatrices, émotions et voyages intemporels; et, provoquer la conscience des enjeux qui se trame derrière la belle façade du strass des paillettes et des projecteurs est la mission (un bien grand mot), le devoir serait plus juste, que s'est donné l'association Music Park.

     La révolution technologique qu'a provoqué le numérique et l'interconnexion du monde nous permet d'envisager un nouvel avenir, et même si les rapaces sont toujours là, voir sont de plus en plus nombreux, avec des moyens tout aussi hégémonique qu'avant, l'émancipation est à portée de main, il en va simplement de nos choix, nos décisions, notre volonté. Le ruisseau qui coule ici n'a que faire des fleuves pollués, son chemin sinueux trouvera l'océan du monde par la force de ses convictions.

     Nicolas Ferrié

ruisseau