Music Park Newsletter N°1

--:-- / --:--

 

drapeau_pirate_muisc_park.png
 

 

Salut lecteurs,

 

Après un calme plat et une nouvelle version du site music-park.org ou musicpark.biz (adresse similaire), nous voilà repartis pour de nouvelles aventures dans le « monde libre ». Pour repartir sur le chemin étroit qui nous mènera vers l'océan du monde, l'association Music Park s'est dotée d'une nouvelle technologie pour diffuser les œuvres des artistes qui ont choisi de s'émanciper.

Derrières nous, suit des flottes de plus en plus grosses d'artistes qui ont brillé ou brillent encore dans l'ancien monde, ainsi n'est-ce pas Jay-Z qui a racheté un site de diffusion trouvant que les plate-formes dominantes de diffusion de musique ne leur rapportaient rien , n'est ce pas les dinosaures tel les Doors, Neil Young et d'autres, qui ne veulent plus figurer sur les playlistes de la BBC. Combien suivront? La vague s'amplifie, mais j'ai bien peur qu'ils ne fasse du sur place n'ayant pas compris le véritable changement qui s'opère, ceux-ci continuant à croire qu'ils leur suffira de juste avoir leur propre plate-forme, et combien se sont fourvoyés en montant à bord de caravelle portant la bannière de pirate qui n'était que des leurres dévoilant avec le temps leur blason de corsaire, ceux-çi naviguant finalement pour de petits marquis envieux des grands ducs, n'est-ce pas les navires marchands des Jamendo et autres qui rêvent encore de détrôner les gros porteurs aux allures de négriers sous pavillon de la SACEM, tel les spotify, i-tunes et autres.

Vouloir s'émanciper en reprenant les mêmes travers que dans l'ancien monde est forcément voué à l'échec à plus ou moins long terme. L'heure de la révolte du Bounty (heu...je vous parle pas de chocolat à la noix de coco, là!) à sonner! L'heure de comprendre que les Bligh du 21 eme siècle vivent leurs dernières heures. Mais finirons-nous tel le capitaine Christian et les mutins sur l'île de Pitcairn s'entretuant pour ne laisser à nos enfants un héritage qui ne serait qu'un retour en arrière sous la faiblesse intellectuelle d'un John Adams, tel est le défi qui nous attend.

 

Hisser les voiles matelots ! Le vent de la liberté souffle, soyons timoniers, matelots, moussaillons et amiral à la fois, emparons-nous de la révolution technologique à bonne escient, pour en faire une révolution philosophique. Les mouettes n'annonceront plus la terre mais notre arrivée sur les ports, et dans le sillon du safran, des grands vents des terres de feu aux alizés des caraïbes remontant jusqu'aux glaces du nord tel le gulfstream, trois mats, jonques et chaloupes des cinq continents suivront l'écume de nos bordés !

Ho je vous vois déjà regarder vos nombrils, le sourire en coin, prêt à sauter dans le premier bateau de l'ancien monde qui vous offrira une place d'officier, espérant dominer sur le pont supérieur, vous croyant plus malins ou plus chanceux que les autres. Peut être sera-il le cas pour vous, mais peut être rejoindrez vous l'immense majorité à frotter le pont inférieur ou pire encore serez-vous reléguer dans les cales à attendre que quelqu'un vous jette un sot d'eau pour assécher une soif devenant de plus en plus pressante.

 

Ouvrez vos esprits, ouvrez vos consciences, nul science ne le fera à votre place, seul votre volonté sera efficiente.

 

En attendant les grandes voilures, les pieds sur terre, l'association Music Park s'active pour bientôt vous proposer une conférence sur les droits d'auteur, la diffusion musicale et les artistes. Il semblerait que nous fassions escales au port de l'association le Lieut-dit sur l'ile de Saint-Affrique courant septembre, et vous pourrez profiter de sa diffusion en vidéo sur le phare de l'association, music-park.org.

 

Moussaillon-amiral Nicolas.

 


 


 

 

Le mot du président

 

C'est avec un peu de retard que la première newsletter de music-park.org est édité. L'association vient de changer de siège social, ainsi que moi-même, et cela a pris du temps, d'autant plus que dans l'adversité de notre cher société marchant de plus en plus sur la tête, il y a des événements dont on se passerait bien quand sous l'immoralité grandissante d'entité de plus en plus puissante, nos santés ne sont plus que le moyen d'engranger quelques dividendes, d'autant plus devant un corps médicale soumis ou impuissant *. SALUT frangine ! Là où tu es, ils ne viendront plus t'emmerder.

 

Alors, après l'orage le soleil reprend ses droits, et c'est toujours avec détermination que je reprends le chemin du combat pour un monde meilleur dont l'association Music Park tente d'y contribuer. Pour cela, comme annoncé, plusieurs objectifs sont déjà dans l'agenda, comme la remise en place de la radio, un projet de festival pour l'été 2016 qui se voudra loin des pratiques actuelles tant sur les artistes que sur le fonctionnement général, avec des prérogatives écologiques, éthiques, sociales et sociétales, et puis si dans le sillon des bordées de l'association la flotte s'agrandit, il sera envisagé une fédération des artistes indépendants, afin de mieux défendre non pas leurs intérêts mais l'intérêt d'un monde plus juste et équitable.

Au vue des projets dans lesquels l'association va s'engager, toutes motivations seront accueillies avec le plus grand enthousiasme et le plus grand respect et pour cela n'hésitez pas à contacter l'association à cette adresse contact@music-park.fr.

Nicolas Ferrié

 

* Le lien vers ce sketch, n'inclut en rien une adhésion au positionnement politique de cet humoriste de grand talent, et ce commentaire n'inclut non plus en rien une adhésion à ses opposants.