Music Park Newsletter N°13

--:-- / --:--
armee.jpg

 

 

 

Ohé moussaillons

 

Alors, on guette avec impatience l'arrivé du printemps ? C'est qu'il nous chatouille, les jours deviennent plus long et la température semble plutôt douce, mais ne nous réjouissons pas trop vite, un petit coup de froid en ce début mars pourrait nous surprendre. Enfin quoiqu'il en soit il y a des choses qui ne nous surprennent plus, entre autre cette capacité qu'ont les politiques à une certaine constance en matière de petit arrangements, voir de « gros arrangements », de mensonges, d'usurpations, d'impostures, et de magouilles en tout genre. Je ne vais pas revenir en détail sur les dernières affaires, mais quand même voir quasi tous les représentants politiques du parti Les Républicains reprendre en cœur le soutient d'un mensonge, cela relève de l’hallucination, ou plutôt la révélation qu'ils en mangent tous, et de l'autre coté ils sont nombreux à faire le dos rond, car c'est bien la même situation, ils en mangent tous ! Et à voir les petits arrangement entre « amis », désistement de candidature contre des sièges -PS-EELV (http://www.lci.fr/elections/circonscriptions-reservees-vie-republique-legalisation-du-cannabis-que-contient-l-accord-entre-benoit-hamon-et-yannick-jadot-2027152.html) -, on voit bien que tous ces gens n'ont pas pris la mesure de ce qui couve et ça depuis plus longtemps que cet article (https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/le-pentagone-s-alarme-des-risques-immediats-du-changement-climatique_14861) , des guerres se préparent, la marmite est en surchauffe. Et puis ne comptez pas sur des Tartuffes, qui voudraient nous faire croire qu'ils sont vierges de toute appendice compromettant (http://www.dailymotion.com/video/x54849q_quand-alain-minc-conseillait-a-rothschild-d-embaucher-emmanuel-macron_news), et puis là avec une mention particulière (https://www.marianne.net/politique/nouveaux-soupcons-d-emploi-fictif-au-fn-le-temoignage-accablant-d-un-ex-conseiller-de), on précisera que dans leur cas particulièrement, l'idéologie du plus fort, de celui qui domine, l'homme qui domine l'homme, la loi du plus fort, ils restent cohérents avec leur idéologie, un système n'est que des hommes, que je domine un homme ou un système, le « jeu » est le même, le corollaire de cette idéologie, c'est je gagne ou je perd et là ça sent le roussi, enfin, l'électorat, lui, ne s'ombrage guerre de quelques peccadilles!

Je vous l'avais dit, on allait se tordre les boyaux, mais là où on dépasse l'entendement c'est qu'ils, des milliers, que dis-je, des millions, s'apprêtent à donner leur consentement à tous ces charlatans, en utilisant ce droit de désigner nos maîtres, car comme disait Rousseau «À l'instant qu'un peuple se donne des représentants, il n'est plus libre ; il n'est plus», et comme il (le peuple) est tombé le cul parterre, c'est la faute à Voltaire ! (https://www.youtube.com/watch?v=zE6Ct4WBRow). Si si, je te dis que c'est la faute à Voltaire, surtout quand il se lâche "l’esprit d’une nation réside toujours dans le petit nombre, qui fait travailler le grand, est nourri par lui, et le gouverne" (https://fr.wikisource.org/wiki/Essai_sur_les_m%C5%93urs/Chapitre_155). Tu vois bien qu'ils ont l'air de s'attacher à cette phrase comme des mouches sur le cul d'une vache. Le pire dans tout ça c'est que c'est un petit nombre qui gagne contre un grand nombre ; bon là je vais arrêter de raisonner parce que je me vois où j'tu veux en venir. Tout à l'heure Tartuffe et maintenant le Misanthrope -Arrêtes de faire ton Molière!- Oui oui, mais quand même, heu.....

 

Comme tous les moussaillons de la Terre, je regarde vers l'humanité toute entière, et comme toujours au fond du verre, ceux qui devraient nous envoler vers cette univers, je ne vois que petits capitaines pris dans un tourbillon de fond de bouteille. Levons nos verres à la désinvolture, tant il sied peu à l'avenir de voir un jour une empoignade aux mémoires certaines, de voir percer aux esprits égarés une lueur de raison, un éclat dans le firmament de la bêtise continuum espace temps.

Alors je sais bien qu'il n'y en a plus pour très longtemps http://www.maxisciences.com/stephen-hawking/l-humanite-n-a-plus-que-1000-ans-a-vivre-sur-terre-selon-stephen-hawking_art38992.html , ho j'ai comme un frisson mein führer! Bon, c'est pas parce qu'il a un fauteuil roulant qu'il faut croire à tout ce qu'il raconte. Ne soyez pas en peine, que je vous rassure à cette instant, on prend soin de nous, nul ne disparaîtra, nous seront tous fichés (http://www.francetvinfo.fr/internet/pourquoi-le-deploiement-du-megafichier-de-tous-les-francais-inquiete_2068679.html) , en cas de fin du monde, ils seront exactement comment je m'appelais avant de mourir, et même la couleur de mes crottes de nez. De toute façon la guerre des étoiles à déjà commencé (http://www.express.co.uk/news/world/597809/Anti-satellite-weapons-space-war-Earth-Russia-China-United-States), alors est-ce vraiment nécessaire d'aller voir ce que nous proposent les candidats à l'élection présidentielle en matière de culture, enfin, faire pousser du blé ou bâtir une maison c'est aussi de la culture, alors allons voir du coté culture artistique devrions nous dire. Il est vrai que la question pourrait presque paraître incongrue. Enfin pas tout à fait, car quand se tairont les canons, il restera toujours les chansons. Au-delà de nos besoins primaires, ce qui ne peut paraître que secondaire, est en fait primordiale, nous existons par l'autre et les émotions qu'ils nous procurent. Ainsi est un trait de ce que représente, avec ce qu'il se devrait d'avoir une humilité certaine devant la force engagée des hommes qui chaque jour nous biberonnent, nos expressions sonores, visuelles, littéraires, plastiques, gustatives, mathématiques qui émergent de chacun. Et au vue de cette question finalement capitale, je crois bien... mes petits moussaillons ….que j'vais m'en voir de quoi qui se raconte par là !

 

Et là, ben... Fallait si attendre, rien d'ambitieux, toujours les mêmes poncifs, la France et son exception culturelle, de grands discours peu de choses concrètes, et quand il y en a, on comprend que d'un coté comme de l'autre tant qu'ils raisonneront système en place, ils ne pourront rien proposer, si ce n'est que des fourvoiements, tant leurs pensées sont non seulement peu averties mais qu'ils ne perçoivent pas la dimension de ce que pourrait dire une politique culturelle, culturelle dans le sens de permettre aux gens, à tous les gens, de trouver de l'épanouissement à travers entre autre l'expression artistique, et donc d'en permettre toutes les passions, de celui qui brille sur scène à celui qui tire le rideau. Il faut dire que proposer quelque chose qui bouleverse un monde bien établi et qui pourrait être nuisibles à toute élection, aucun prétentieux, pardon les prétentieux à être président, de notre cher République, ne se risqueront jamais à s'aventurer dans de telles révolutions de peur bien sûr d'avoir sur le dos un monde qui possèdent une force médiatique indéniable.

 

La seule mesure concrète que l'on peut noter est celle de Mélenchon qui veut taxer sous forme de droit d'auteur les œuvres tomber dans le domaine publique pour financer des artistes, si l'idée peut paraître sympa, en fait le résultat sera un commercialisation d'oeuvre ancienne qui sont pour l'instant accessible gratuitement, pour financer une caste, cette mesure n'étant qu'un pansement sur un système vicié et peut être dès l'origine, et ce n'est pas vraiment la vision d'un projet que celui de Music Park. La quette finale de l'accès à la culture est la gratuité, l'accès libre, pour tous, alors c'est un idéal, mais c'est surtout une question de son financement, le privée ou l'état, doit d'auteur ou pas (ou plutôt quels règles droit d'auteurs). En France c'est les deux, mais cette situation parfois où l'un s'imbrique avec l'autre, et sous contrainte artistico-médiatico-politique, a engendré des réseaux qui interagissent par la main mise.

Alors, tout ce petit monde se tenant, il n'est pas prêt d'y avoir des changements, enfin parlons de révolution à ce niveau là de la vie politique. Et puis en parlant de révolution, je dois dire qu'ici, on attend que ça ! Mais si ça peut se faire en douceur, on est pour, il paraît qu'il y en un qui veut faire une sixième république, et même un autre, mais on a plus de doute sur sa parole. Une révolution par les urnes, pourquoi pas, de toute façon, si elle ne se fait pas comme ça, elle finira par se faire par d'autres moyens, en jetant des crottes de nez sur le politiques, imagines dans les livres d'histoires, la Révolution des Crottes de Nez, ça aurait de la classe ! Heu... pardon, le swag !

 

C'est beau ! Beau le miroir aux alouettes, car tout aussi vertueux que serait un nouvel état, un nouveau régime, un nouveau gouvernement, un nouveau parlement, il n'en resterait pas moins que nous serions toujours les mêmes, tout autant plaqué au sol par notre propre inconséquence. C'est pourquoi il nous faut reprendre le contrôle de notre propre conséquence. Et elle ne sera porteuse que si nous recherchons en nous ce qui nous élève. Nous avons rien à attendre des autres mais à la fois tout d'eux ! Un bien plus grand miroir aux alouettes que voilà ! Mais du haut de la vigie, je vous le dit mes amis, je vois au-delà des continents de laideurs, une petite île où règne un autre climat, puissions-nous rejoindre ces rivages.

Alors ?!

Alors souquez moussaillons ! Souquez !!

 

Le moussaillons!

 

Le mot du président

Etant très occupé jusque fin mai, le projet avance lentement, mais je vous promets du remue ménage au mois de juin! Le mois de juin un moment où on serra très certainement assommé après les résultats des élections, il sera justement le moment de lever le fer pour bien montrer qu'on se laissera pas faire, quelque soit le gagnant d'ailleurs.

Ha oui, je vous avais parlé d'un groupe avec lequel Music Park entrait dans une collaboration, et bien finalement, ces gens ont sans doute cru qu'on pouvait profiter de notre gentillesse sans même dire merci. La générosité et la gentillesse sont trop souvent vues comme une faiblesse, et c'est bien là une tare de notre monde.

En attendant, une des facette du projet étant la prise de conscience et l'émancipation d'un artiste face à son environnement, on tâchera d'agir en ce sens ces prochains mois.

 

A bientôt.

 

Nicolas

 

 

Crédit : image provenant de https://pixabay.com/fr